Véronique Pagé

Apprendre à mieux écouter son corps
Victime de douleurs physiques intenses, Véronique Pagé a obtenu
des soins immédiats, mais bien plus que cela…

Atteinte de paralysie cérébrale depuis ma naissance, j’ai toujours dû me déplacer en béquilles canadiennes: aussi appelées « béquilles d’avant-bras » en raison de la manière dont on les utilise. Bien que fort pratique, cet outil s’avère très exigeant sur le plan physique, car il sollicite sans arrêt le haut du corps. Par conséquent, j’ai fréquemment dû recourir aux services de physiothérapeutes et d’ergothérapeutes quand j’étais jeune.

 

Au début des années 2000, alors dans la mi-vingtaine, j’ai éprouvé de sérieuses douleurs lombaires et aux trapèzes. Mon corps me lâchait littéralement.

 

Heureusement, j’ai vite pu accéder aux physiothérapeutes et à un médecin du Centre de réadaptation Lucie-Bruneau. En à peine quelques mois, son équipe d’experts m’a remise sur pied. Non seulement j’ai pu reprendre toutes mes forces, mais on m’a transmis de meilleures habitudes de vie. Par exemple, on m’a fait comprendre qu’en raison d’une prise inadéquate de mes béquilles, mes bras travaillaient deux fois plus fort qu’ils ne l’auraient dû.

 

Des gains pour toute la vie

Donc, bien plus qu’une guérison à court terme, j’y ai gagné une meilleure hygiène de vie qui me sert encore aujourd’hui.

 

Des actions du quotidien comme les déplacements ou encore le transport d’un sac lourd avaient fini par m’infliger une énorme fatigue musculaire. Depuis mon passage à Lucie-Bruneau, je suis nettement plus attentive à la saine gestion de mes gestes.

 

Apprendre à devenir parent

J’ai aussi recouru aux services de la Clinique Parent Plus, de Lucie-Bruneau au moment où je cherchais à devenir enceinte au début de la décennie 2010. Ici, l’apport de l’établissement a été de me faire prendre conscience de mes limites et de ce qu’est la réalité d’être mère quand on est atteinte d’une mutation physique majeure.

 

La Clinique m’a donné les outils et les moyens nécessaires pour être autonome et assurer la sécurité de mon fils dans diverses situations normales tels que les déplacements et les soins du bébé.  Quand mon fils se mettra à  courir, que devrais-je faire sachant que je ne peux pas le rattraper?  Tous ces apprentissages m’ont permis d’envisager avec confiance les absences de mon conjoint ou d’être autonome advenant le cas d’une séparation. Quand mon enfant va grandir, vais-je pouvoir faire le deuil de certains aspects qui n’existeront plus????

 

Parents Plus nous a permis à tous les deux de vivre en confiance et en toute sérénité notre vie de parents. Son équipe nous a accompagnés pendant les deux premières années de notre fils.

 

La contribution de Lucie Bruneau dans ma vie de femme et de mère m’a permis de maintenir une vie active et d’avoir un équilibre dans ma vie professionnel. J’occupe aujourd’hui un poste de directrice générale pour le centre Viomax.

Véronique Pagé
Atteinte de paralysie cérébrale depuis la naissance

 

Quelques statistiques concernant la paralysie cérébrale
  • environ 140 enfants obtiennent chaque année un diagnostic de paralysie cérébrale au Québec
  • certains enfants ont peu de manifestations, tandis que d’autres sont incapables de marcher seuls ou de communiquer
  • 20 000 personnes au Québec vivent avec la paralysie cérébrale.