Retrouver ce que je croyais perdu

Après un événement grave ayant provoqué ma surdité complète, j’ai pu recouvrer l’ouïe grâce aux experts de l’IRD et à leur présence constante. Par conséquent, j’ai vu renaître une qualité de vie que je croyais disparue à jamais. Voici comment mon simple espoir s’est transformé en une heureuse réalité.

Le 10 juin 2019, pendant la montée d’un avion me menant à un congrès professionnel, j’ai perdu l’ouïe dans mon oreille gauche. N’entendant déjà pas du tout de la droite, je suis soudainement devenue sourde avec des acouphènes importants et des étourdissements. Deux semaines plus tard, j’en ai récupéré une portion, mais pas assez pour être fonctionnelle au travail.

L’année précédente, j’avais passé un audiogramme de routine révélant que j’étais très bonne candidate pour recevoir un implant cochléaire. L’audiologiste avait alors amorcé des démarches auprès de l’Institut Raymond Dewar (IRD). Dès juillet 2019 – à peine un mois après la perte dramatique de mon ouïe -, l’IRD m’a proposé une rencontre afin de mettre le projet en branle.

Découvrir un nouvel allié

Grâce à une réadaptation de huit semaines, en pleine pandémie, j’ai appris à utiliser mon implant de toutes les façons possibles pour en maximiser l’efficacité. On m’a donné des conseils afin que je puisse bien «entendre» dans différentes situations. Motivée plus que jamais, j’ai réalisé une belle et constante progression.

Julie Delisle a été déterminante dans tout ce processus, tant pour ses réponses toujours claires à mes questions que pour son soutien. Elle a su me rassurer, m’informer et se montrer sans cesse disponible pour apaiser mes inquiétudes. Sans oublier Mireille Tardif, qui m’a accompagnée en réadaptation, Nien, responsable des ajustements de l’implant, et Caroline, audiologiste, qui a pris le temps de nous donner (à ma famille et à moi) toutes les explications nécessaires sur cet outil.

Soutien et services soignés

Grâce à ces spécialistes de l’IRD, mon aventure s’est bien déroulée. J’ai plongé dans ce projet avec beaucoup de confiance, entourée de mes proches et de ces professionnels de confiance. D’ailleurs, je me suis sentie accompagnée par eux à toutes les étapes. À tous ceux qui m’ont aidée, je dis un immense MERCI. Si cette belle expérience a été positive d’un bout à l’autre, c’est grâce à eux. Je ne les oublierai jamais.

Je souhaite à quiconque se retrouvant dans ma situation de bénéficier d’un tel soutien et de services aussi soignés pour retrouver une meilleure qualité de vie. Merci aux généreux donateurs de la Fondation RÉA de rendre le tout possible pour des milliers de personnes!

Sylvie Quesnel
Sourde complète depuis 2019