Repartir à zéro

En janvier 2020, la vie de Stéphanie Ratté, enceinte et mère d’une fillette de 18 mois, a basculé en quelques jours. Heureusement, la Clinique Parents Plus l’a secourue avec de l’aide matérielle, psychologique et parentale.

À 31 ans, Stéphanie Ratté partageait son temps entre sa profession d’infirmière auxiliaire, sa fille d’un an et son futur bébé. Or, son existence a changé du jour au lendemain quand elle a été frappée du syndrome de Guillain Barré au début de 2020.  Ce trouble neurologique paralyse une victime quand son système immunitaire attaque ses nerfs périphériques.

« Passer d’une personne démunie à une mère pleinement capable de m’acquitter de ses tâches. »

« En seulement trois jours, je suis devenue incapable de me gratter le nez », raconte celle qui a dû être observée pendant quelques jours aux soins intensifs. Elle a ensuite passé une douzaine de jours dans une unité de soins neurologiques. « Sur une échelle de 1 à 10, mon incapacité physique atteignait 8. »

Aide urgente et nécessaire

Les spécialistes ont estimé que sa réadaptation durerait deux années complètes. Toutefois, parce que son conjoint était incapable de s’occuper seul de leur enfant, Stéphanie Ratté a choisi de la vivre à la maison plutôt que dans un établissement spécialisé.

Constatant sa grande faiblesse physique, sa fatigue récurrente et l’impact corporel de sa grossesse, son ergothérapeute l’a mise en contact avec la Clinique Parents Plus. L’aide fournie fut d’abord matérielle : bain sur roulettes permettant de bien s’asseoir pour laver son enfant, ceinture de soutien afin de tenir son bébé, table à langer adaptée, banc ajustable pour relever sa fille au sol, etc.

De plus, une psychologue l’a aidée dans son adaptation personnelle et parentale. En parallèle, une éducatrice spécialisée lui a prodigué trucs et conseils pour gérer des situations familiales.  Enfin, une aide à l’entretien lui a permis de s’accorder des périodes nécessaires de repos.

Une contribution qui fait la différence 

Alors qu’elle envisage un retour à la normale à la rentrée, Stéphanie Ratté louange sans retenue la contribution de la Clinique Parents Plus. « Son équipe a fait toute la différence. Je suis passée d’une personne démunie à une mère pleinement capable de m’acquitter de mes tâches. C’est comme si l’on m’avait demandé de franchir 40 kilomètres avec un vélo pour enfant, mais que la Clinique Parents Plus m’avait plutôt fourni un vélo de route pour parcourir la distance. Ses experts m’ont donné l’autonomie nécessaire pour bien fonctionner. »

« En seulement trois jours, j’étais devenue incapable de me gratter le nez. »

Stéphanie Ratté
Atteinte du syndrome Guillain Barré depuis 2020