Nicolas Steresco

Retrouver sa vie et son autonomie

Nicolas Steresco croyait pourtant que plus rien ne serait comme avant!

Le 15 avril 1998, une simple balade à moto a changé ma vie à jamais. À l’époque, j’étais assez téméraire, et une manœuvre m’a fait perdre le contrôle. Résultat : traumatisme crânien sévère avec fracture du tibia et du péroné gauche.

Après quatre mois à l’hôpital, je suis entré à l’Institut de réadaptation Gingras-Lindsay-de-Montréal (IRGLM). C’est à ce moment que ma réadaptation et ma renaissance ont commencé. Pendant plus de neuf mois, j’ai dû réapprendre à tout faire! J’avais la chance d’être entouré par ma famille et mes amis, mais aussi par d’excellents spécialistes et professionnels.

Je serai toujours reconnaissant envers Alain Godbout, physiothérapeute, qui m’a permis de retrouver ma mobilité et surtout ma motivation. Sans oublier Nancie Brunet, ergothérapeute, qui m’a assisté lorsque j’ai dû réapprendre à exécuter des tâches quotidiennes.

« Adopter une attitude positive grâce à des experts m’ayant accompagné. »

Après mon séjour à l’IRGLM, j’ai passé plus d’un an et demi au Centre de réadaptation en déficience physique Lucie-Bruneau en consultation externe afin d’y continuer ma réadaptation. Là-bas aussi, j’y ai rencontré des spécialistes extraordinaires tels que le neuropsychologue Eduardo Cisneros.

Il m’a guidé vers l’acceptation de mon accident et de ma nouvelle condition – ce qui fut le plus difficile – ainsi que le deuil de mon ancienne vie. J’ai été en mesure d’adopter une attitude positive pour l’avenir grâce à lui et à des experts m’ayant accompagné pendant ma réadaptation. Par exemple, la kinésiologue Linda Parent, qui m’a réappris à bien marcher, à me déplacer et à conjuguer avec ma nouvelle condition physique.

« Entouré par ma famille et mes amis, mais aussi par d’excellents spécialistes et professionnels. »

Aujourd’hui, ​malgré des séquelles de mobilité (je me déplace en fauteuil roulant manuel ou je marche à l’aide de deux cannes sur de moyennes distances) je suis ​presque entièrement autonome et je pratique des activités sportives adaptées comme le vélo et le ski alpin.

Grâce au soutien et aux excellents soins reçus ​à l’Institut, ​j’ai réussi à faire le deuil de ma vie précédente en acceptant entièrement ma nouvelle vie dans laquelle je m’en suis extrêmement bien sorti malgré, les mauvais pronostics médicaux initiaux tant au niveau cognitif que physique. Après ma réadaptation, j’ai voulu m’investir auprès de ceux qui m’avaient tant aidé, en donnant de mon temps comme bénévole. Depuis 2010, je préside le Comité des usagers de l’IRGLM et je collabore en tant que patient partenaire et conseiller-formateur auprès des étudiants de la Faculté de médecine de l’Université de Montréal.

Vos dons à la Fondation RÉA sont essentiels afin que les bénéficiaires puissent continuer de recevoir des soins de qualité supérieure à la fine pointe de la technologie. Permettez-leur de retrouver une vie bien remplie!

Nicolas Steresco
Traumatisme crânien suite à un accident de moto – 1998